Si vous avez un jardin entouré de nombreux arbres et arbustes, un souffleur thermique peut vous être utile. Il permet d’effectuer le nettoyage sans grand effort et son utilisation est très simple. Néanmoins, il y a quelques précautions à prendre si vous souhaitez que votre souffleur puisse rester opérationnel pendant longtemps.

Toujours faire attention aux mesures de sécurité

L’achat d’un souffleur thermique est la meilleure solution pour vous débarrasser rapidement des feuilles mortes et des déchets sur votre jardin. Vous pouvez vous rendre sur cette page pour choisir votre souffleur. Cependant, un souffleur thermique s’utilise d’une manière très intuitive puisqu’il suffit de diriger la tête de l’appareil vers les débris à déplacer. Toutefois, pour éviter les incidents, vous devez toujours vous équiper correctement lorsque vous l’utilisez. Des gants protègent vos mains tandis que des chaussures épaisses et antidérapantes limitent les risques de glissade. Pour le cas des modèles portés au dos, il peut être nécessaire de protéger ses oreilles contre le bruit de l’appareil. Par ailleurs, le souffleur thermique est principalement conçu pour nettoyer le sol. À moins d’être un professionnel expérimenté, ce n’est pas une bonne idée de tenter de nettoyer son toit à l’aide de cet engin en grimpant sur une échelle. Et enfin, même si vous réglez le souffle de l’appareil au minimum, il peut rester relativement puissant. Évitez par conséquent de le pointer vers un individu ou un animal.

Bien entretenir son souffleur

Les souffleurs thermiques sont plus courants que les souffleurs électriques, et ils nécessitent également un entretien plus complexe. Pour éviter d’endommager leur moteur, il faut, par exemple, nettoyer le filtre à air après environ 5 heures d’utilisation. Avant d’effectuer toute opération d’entretien, il faut couper le contact du moteur et attendre que l’appareil soit suffisamment froid. Le filtre se nettoie facilement avec de l’eau tiède et du savon. Après 12 mois d’utilisation environ, il faut remplacer le filtre pour éviter que le moteur ne s’use trop rapidement. Pour un appareil à moteur à 4 temps, l’huile doit être vidangée et remplacée après 50 heures d’utilisation environ. Si vous prévoyez de ne plus utiliser votre souffleur pendant plusieurs semaines, il est recommandé de vider son réservoir. En effet, lorsque l’essence est conservée trop longtemps, il se dégrade et devient nocif pour le moteur. Après chaque utilisation et surtout avant un entreposage, le souffleur aura besoin d’être nettoyé. Un tissu humide avec éventuellement un détergent léger devrait suffire à nettoyer les embouts et les différentes zones de l’appareil.

Bien lire la notice du constructeur

Si vous n’êtes pas familier avec les appareils à moteur thermique, il est toujours plus sage de se référer à la notice du constructeur en cas de doute. De nombreuses indications telles que la méthode de démarrage recommandée et les différents modes d’utilisation y sont indiqués. Vous y trouverez également des informations sur les spécificités du moteur de votre souffleur :

-S’il s’agit d’un moteur à 2 temps, par exemple, il faut utiliser le mélange d’huile et de carburant conseillé par le constructeur. Si vous souhaitez un mélange fait maison, vous devez connaître la proportion d’huile et de carburant que vous pouvez utiliser.

-Si c’est un moteur à 4 temps, le choix de l’huile de moteur est normalement indiqué.

Selon votre appareil, vous pouvez avoir besoin d’une huile 5W30, 10W30, etc. Notez que l’utilisation d’une huile inappropriée peut contribuer à la dégradation de votre souffleur thermique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *